fricasser


fricasser

fricasser [ frikase ] v. tr. <conjug. : 1>
XV e; crois. probablt entre frire et casser
1Faire cuire en fricassée.
2Fig. Vx Gaspiller, dissiper (de l'argent). Il « l'accusa d'avoir fricassé les cinq francs, à de la boisson » (Zola).

fricasser verbe transitif (de frire et casser) Préparer une fricassée. ● fricasser (synonymes) verbe transitif (de frire et casser) Préparer une fricassée.
Synonymes :

fricasser
v. tr. Couper (une volaille) en morceaux et la faire cuire avec du beurre ou en sauce.

⇒FRICASSER, verbe trans.
A.— 1. CUIS. Faire cuire dans leur jus, à la poêle ou à la casserole, des aliments coupés en morceaux. Découpez deux poulets comme pour fricasser (Gdes heures cuis. fr., J. Gouffé, 1877, p. 185). En fricassant des cèpes à l'huile et de la bouillabaisse (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p. 141). La vieille faisait fricasser un poulet pour le dîner dans sa large cheminée où pendait la crémaillère noire de fumée (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Miss Harriet, 1883, p. 864).
Emploi pronom. passif. La poêle où se fricassent les tanches (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 20).
Loc. verbales. Fricasser une omelette. La faire cuire. La femme casse les œufs, fricasse l'omelette (BALZAC, Méd. camp., 1833, p. 167). Fricass'-nous vite un' gross' omm'lette aux morelles (MARTIN DU G., Gonfle, 1928, III, 2, p. 1228). Fricasser chair et poisson (vx et fig.). Faire bonne chère. Il ribottait encore, fricassait chair et poisson en vrai enfant de débauche (POURRAT, Gaspard, 1925, p. 216).
2. P. ext. Cuisiner avec soin. Synon. mitonner. Bon petit menu fricassé par Pélagie et Blanche (L. DAUDET, Rech. beau, 1932, p. 37).
B.— Au fig., vx
1. Emploi trans.
a) Mêler, confondre (avec quelqu'un, quelque chose). Une jeune personne en sait assez lorsqu'elle connaît les noms des grands hommes des anciens et des modernes, qu'elle ne fricasse pas Annibal avec César et qu'elle ne prend pas le Trasimène pour un général et Pharsale pour une dame romaine (BALZAC, Corresp., 1819, p. 50).
b) Dépenser (de l'argent, des biens) sans discernement. Synon. dilapider, dissiper, gaspiller. Cet argent est fricassé, c'est autant de fricassé (Ac. 1798-1932). Aller fricasser de l'argent dans la ville voisine (STENDHAL, L. Leuwen, t. 1, 1835, p. 30). Votre mari, madame, a déjà fricassé les économies du vieux lieutenant général, il en a meublé la maison de sa cantatrice (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 19) :
... quand il eut retourné ses poches et qu'il n'en tira que trente-deux francs cinquante, son fils s'emporta, le traita de filou, l'accusa d'avoir fricassé les cinq francs, à de la boisson et à des horreurs.
ZOLA, Terre, 1887, p. 314.
2. Emploi pronom. réciproque, fam. Se fricasser le museau. S'embrasser chaleureusement. Ils [Angélo et Guiseppe] se fricassèrent le museau comme de jeunes chiens (GIONO, Hussard, 1951, p. 203).
3. Emploi intrans., pop. Avoir des relations sexuelles. Tracasse et la Dollé couchaient ensemble et fricassaient comme des chats en chaleur (L. DAUDET, Ariane, 1936, p. 206).
Fricasser avec. Avoir des relations sexuelles avec. Synon. pop. fricoter. Celui qui fricassait avec votre légitime, autant dire sous vos yeux, et pendant plus de vingt années (MARTIN DU G., Testam. P. Leleu, 1920, p. 1148).
REM. 1. Fricassé, ée, part. passé en emploi adj. Les combinaisons possibles de bœuf rôti, bouilli, fricassé (JOUY, Hermite, t. 3, 1813, p. 91). 2. Fricasseur, euse, subst., rare. Personne qui prépare des fricassées. Les grandes maisons ont des cuisiniers, des cuisinières; les petits ménages ont besoin d'une Fricasseuse. Ne vous moquez pas de la Fricasseuse; elle attrape un plat comme le plus habile chef de cuisine (S. MERCIER, Néol., t. 1, 1801, p. 284). P. ext. Mauvais cuisinier. Synon. gâte-sauce (vx). Au fig. Personne qui gaspille ce qu'elle possède. Fricasseur d'héritages (Ac. 1932).
Prononc. et Orth. :[], (il) fricasse []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. XVe s. « faire cuire en fricassée » (Ballade des Escoutans [attribuée à F. Villon], éd. P. L. Jacob, p. 256); cf. XVe s. (Valenc. ap. LA FONS, Gloss. ms. ds GDF. Compl.); 2. 1611 « gaspiller, dépenser à tort » (COTGR.). Prob. composé de frire (< lat. ) et de casser (BL.-W.5), bien que cette hyp. se heurte, pour FEW t. 3, p. 796a à la terminaison de l'inf. palatalisée (Vosges : fricâssié) qui préfère voir dans cette terminaison coactiare conforme au -- des formes norm. et qui en est sémantiquement proche puisqu'incluant la notion d'« écraser et de rapetisser »; le verbe a ensuite été considéré comme formé du suff. -asser et à partir de la racine fric- se serait formée une série de nouv. dér. : fricot, fricoter, fricadelle, fricandeau, etc. Fréq. abs. littér. :27. Bbg. LEW. 1960, p. 140, 340, 358. — NICHOLSON (G.G.). Ét. étymol. R. Ling. rom. 1929, t. 5, pp. 41-50. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 396.

fricasser [fʀikase] v. tr.
ÉTYM. V. 1460, Villon; peut-être croisement entre frire et casser ou (selon Guiraud) d'un dér. du lat. frixare « cuire à point ».
1 Faire cuire en fricassée. || Fricasser des poulets, du veau (→ Dévorer, cit. 5).Par ext. Faire cuire, préparer (la cuisine). Fricoter.Absolt (vx). Faire la cuisine.
1 Cependant, on fricasse, on se rue en cuisine.
La Fontaine, Fables, IV, 4.
(1690, Furetière). Régional (Nord de la France, Belgique). || Fricasser des œufs, les faire cuire en omelette.
2 (1636). Vx et fig. Gaspiller, dissiper (de l'argent) en débauches, en bonne chère. Consumer.
2 (…) quand il eut retourné ses poches et qu'il n'en tira que trente-deux francs cinquante, son fils s'emporta, le traita de filou, l'accusa d'avoir fricassé les cinq francs, à de la boisson et à des horreurs.
Zola, la Terre, IV, II.
2.1 — Non, Don Juan… soupé, il y a trois jours, en goguette. Devinez où ?…
— À votre affreuse Maison-d'Or, sans doute…
— Fi donc, madame ! Don Juan n'y va plus… il n'y a rien là à fricasser pour sa grandesse.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le plus bel amour de Don Juan ».
Mod. Dépenser d'une manière malhonnête (de l'argent emprunté, confié, etc.).
2.2 Quand le scandale a éclaté (…) on s'est aperçu que le merveilleux Marchepied avait fricassé près de deux millions (deux cent millions ancien style).
J. Dutourd, Pluche, VI, p. 45.
3 Loc. fam. Se fricasser le museau : s'embrasser gaiement (→ Fricassée).
3 Ils se fricassèrent le museau comme de jeunes chiens.
J. Giono, le Hussard sur le toit, VIII, p. 203.
DÉR. Fricassée, fricasseur, fricot. — V. Frigousse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fricasser — FRICASSER. v. act. Faire cuire dans la poisle quelque chose, aprés l avoir coupé par morceaux. Fricasser des poulets, des tanches &c. Il signifie figurement & bassement, Dissiper en depense pour la bouche. Il fricasse tout, il a fricassé son bien …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fricasser — Fricasser, Frigere. Fricassée, Frictum …   Thresor de la langue françoyse

  • fricasser — (fri ka sé) v. a. 1°   Accommoder de la viande, surtout de la viande coupée par morceaux, ou des légumes avec du beurre, ou les faire cuire dans une sauce. Fricasser du veau, des pommes de terre. Fricasser un poulet.    Absolument. •   Cependant… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FRICASSER — v. a. Faire cuire dans la poêle, dans une casserole, etc., quelque chose, après l avoir coupé par morceaux. Fricasser des poulets, des tanches, etc. Fricasser des navets, des pommes de terre, etc.   Il signifie, figurément et populairement,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FRICASSER — v. tr. T. de Cuisine Faire cuire dans la poêle, dans une casserole de la viande coupée en morceaux, des légumes. Fricasser des poulets, des tanches, etc. Fricasser des oignons, des pommes de terre, des champignons, etc. Il signifie, figurément et …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fricasser — vt. => Frire …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • fricassée — [ frikase ] n. f. • 1490; de fricasser 1 ♦ Ragoût fait de morceaux de viande blanche ou de volaille (et par ext. d agneau, de poisson), sautés au beurre, puis mijotés dans une sauce. Fricassée de lapin. ⇒ gibelotte. 2 ♦ (1881) Fam. Vieilli… …   Encyclopédie Universelle

  • fricot — [ friko ] n. m. • 1767; du rad. de fricasser ♦ Fam. 1 ♦ Viande en ragoût (modeste ou de qualité médiocre). ⇒ fricassée. ♢ Par ext. Mets grossièrement cuisiné, mauvaise cuisine. ⇒ rata. « La misère des villes a partout la même haleine de fricot et …   Encyclopédie Universelle

  • fricoter — [ frikɔte ] v. <conjug. : 1> • 1807; de fricot I ♦ V. tr. 1 ♦ Fam. Accommoder en ragoût, préparer (un plat). ⇒ fricasser. Fricoter des abattis de canard. 2 ♦ Fig. Manigancer, mijoter, tramer. Qu est ce qu il fricote encore ? II ♦ V. intr. 1 …   Encyclopédie Universelle

  • POÊLE — s. f. Ustensile de cuisine, fait de tôle ou de fer battu, avec une longue queue aussi de fer, et dont on se sert pour frire, pour fricasser. Poêle à frire. Poêle à fricasser. Essuyer, écurer une poêle. La queue de la poêle. Le dedans de la poêle …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.